Bocailloux.com, c'est quoi?

Je m'appelle Olivier Brisville, je suis musicien classique de formation : 
Je joue du Cor d'Harmonie et du Cor des Alpes dans différents orchestres français et étrangers.

Je suis également passionné de géologie, minéralogie et paléontologie.

 

 

 

J'essaie de vivre mes deux passions en parallèle, c'est ainsi que j'ai passé quatre ans en Afrique du Sud, comme cor solo de l'Orchestre Philharmonique du KwaZulu Natal, à Durban. Une excellente occasion d'enrichir mon expérience professionnelle mais aussi ma collection et mes connaissances en géologie. 

Durant cette période, j'ai eu l'opportunité de rencontrer bon nombre de producteurs et de marchands de minéraux et de gemmes, aussi bien en Afrique du Sud qu'en Namibie, en Zambie ou au Malawi, avec lesquels je suis toujours en contact et qui me fournissent les magnifiques spécimens et gemmes que je présente sur ce site. 

 

 

 

 

 

 Du Rêve à l'Aventure                       

 

Après trois ans et demi de musique à l'Orchestre du KwaZulu Natal, j'ai enfin eu la possibilité de réaliser un de mes rêves : chercher des cailloux en Namibie….sans savoir jusqu'où ce voyage allait m'emmener…..

 

L'Aventure a donc débuté en Août 2002 sur la côte ouest de la Namibie en passant des jours et des nuits en compagnie de mineurs locaux, perdus dans le « bush » des monts Erongo à la recherche de Tourmalines noires, de Quartz fumés et d'Aigues Marines. Dans la montagne du  Spitzkop, se dressant au milieu du désert Namibien, j'ai récolté des Topazes et Béryls. En visitant les anciennes mines de Berg Aukas ce fut de la Descloizite... il y a eu tellement de découvertes, c'est difficile de toutes les citer. 

Mais surtout, ce fut un choc culturel énorme, une rencontre avec des gens chaleureux et accueillants. Je suis tombé amoureux de ce pays.

Himbas, Bushmen, Hereros…..font de la Namibie un pays d'une richesse fantastique.

 

Après la Namibie, ce fut la Zambie où je regrette de n'avoir pu passer plus de temps pour visiter la Copper Belt, les mines d'Emeraudes et de Tourmalines. Mais ce que j'ai vu chez un marchand valait déjà le détour….Amethystes, Aigues Marines, Emeraudes... des pierres magnifiques.

 

Ensuite, une halte au Malawi. Ce fut une découverte. Un petit pays qui contient tant de belles choses. Le lac est un vrai bijou, ses poissons, les cyclides, en sont ses reflets. J'ai eu la chance à nouveau de partir à la rencontre des mineurs qui exploitent les pegmatites des Monts Malosa. Ils travaillent dans des conditions tellement précaires que tous les mois on y déplore des morts par accident…

 

Encore un dernier pays, le Mozambique, mais là, il faut montrer patte blanche quand il est question de gemmes. La collecte est chasse gardée....En revanche c'est un pays qui s'ouvre à nouveau au tourisme et qui vaut vraiment le détour. Pour ceux qui aiment les plages de cocotiers et une mer bleue turquoise…

 

Voilà, six mois passés à voyager, collecter, faire des rencontres plus intéressantes les unes que les autres. 

 

Depuis, il y a eu de nombreux autres voyages en Afrique du Sud, dans les mines de manganèse du Kalahari,

et de plus nombreux encore en prévision... 

Vous pouvez lire quelques récits de ces aventures sur la page "Aventures"

 

Aider les mineurs? vous pouvez aussi le faire...

Je donne aussi un petit côté humanitaire à mes voyages.
Tout au long du chemin, je n'ai rencontré que mineurs et familles de mineurs d'une pauvreté absolue.
Quand on pense aux sommes folles que certains peuvent dépenser à l'achat d'une pièce de collection ou d'une jolie pierre sur une bague...

Bien sur, il n'est pas possible d'aider toutes ces personnes, et surtout pas d'une manière financière. Non, mon idée est de soutenir ces mineurs dans leur effort journalier, en leur offrant la possibilité de travailler dans des conditions décentes.
J'ai vu des hommes marcher pieds nus à travers le bush, essayant de récolter des minéraux armé d'un marteau et d'une boite de conserve.
Au Malawi, ce sont des dizaines de personnes qui travaillent dans des conditions de haute montagne, sans chaussures, sans vêtements chauds, suspendus dans le vide sans assurance, à charger leurs trouvailles en équilibre, dans un sac de toile de jute...

J'organise donc une récolte de matériel:

Vêtements chauds
Chaussures de marche
Cordes
Matériel d'escalade
Sac à dos...
Tout ce qui leur facilitera un peu leur vie de recherche... pour permettre aux collectionneurs de s'émerveiller devant tant de trésors.