Tout un chemin

Un des buts de ce site est de démontrer le chemin que parcourt une jolie pierre entre le moment où elle est trouvée et ramassée par le mineur et celui où elle sera montée sur un bijoux.
Comme vous pourrez le lire dans les pages "aventures", la recherche de gemmes et de minéraux n'est pas toujours facile, voir parfois dangereux...

Il ne faut pas oublier que, outre la rareté, le critère le plus important dans le choix d'une pierre, gemme ou spécimen est son esthétique. Forme parfaite, belle couleur... beaucoup de choses entrent en compte quand il s'agit de choisir un "beau caillou".

On pourrait être surpris par le prix de certaines pierres. Même celles qui ne sont pas rares: une des raisons principales vient du chemin qu'elles parcourent à partir du moment où elles sont extraites du sol...
Imaginez-vous en train d'exploiter un gisement de grenat rhodolite...
Vous avez 4 employés qui passent 10h, ou plus, par jour à creuser le fond de cette ancienne rivière à la recherche de LA pierre, grosse, pure, d'une couleur pourpre, magnifique et avec le moins d'inclusions possible. A la fin de la journée, 50 kg de grenat sont trouvés. SUPER!!! me direz vous... oui, mais maintenant passons au tri de ces 50 kg:
- 45 kg sont des grenats de mauvaise qualité, soit trop sales, trop d'inclusions, mauvais calibrage...
- sur les 5 kg restant, 3,5 sont petits, autour de 5 cts, 1gr si vous préférez... environ 1 kg, malgré la belle couleur sont intaillables car trop fins, pas de forme suffisamment équilibrée pour pouvoir être taillés. 
Il nous reste environ 500grs de bonne qualité, et cela comprend peut-être 100 gr de grosses pierres ( sup à 20cts), ce qui veut dire au maximum 5 belles pierres en fin de journée sur 50 kg de matériel trouvé...

Ce n'est pas lourd pour payer les 4 ouvriers et vous même!!!

Continuons le chemin de cette pierre...
Maintenant, il faut la vendre. Disons qu'une personne veut l'acheter, mais pas trop cher. Le truc est de proposer au marchand de lui acheter tout un lot. Bien sûr, si ce sont les plus belles, le mineur va demander le prix de la journée de travail (voir du mois...) pour lui et ses 4 ouvriers. Ce n'est pas en vendant les 45 kg de seconde qualité qu'il va vivre ce brave homme... Sachez que ce prix reste raisonnable tout de même...
Le deal est fait, notre acheteur a un site internet et compte vendre ses pierres dessus. 
Rentré à la maison, il nettoie les pierres, les dégrossis afin d'en retirer les parties abimées ou trop sales. Le poids du lot diminue et il les met en vente sur son site, avec bien sûr une marge bénéficiaire...

Un heureux jour, un lapidaire a besoin d'un grenat rhodolite pour une commande de bague pour Boucheron ou Cartier... on peut rêver... La pierre passe donc quelques heures entre les mains d'un spécialiste, ce qui révèlera enfin sa vraie beauté.

Elle finira enfin sur une bague ou une broche en or blanc, dont je vous cacherai le prix...


Voilà le chemin parcouru par cette pierre, et vous comprendrez, je pense, le pourquoi de certain prix (surprenant) affichés.






une aigue marine brute avant la taille...












 

 

 

 

 

 

 

 

 

La même une fois taillée et montée sur la bague.....